La ferme de Laubenq appartient depuis 5 générations à la famille.

C’est Jean-Antoine ALDEBERT  (02/04/1821-09/09/1886) qui a acheté la propriété en 1848. Il était également propriétaire des ardoisières et Maire du Cayrol de 1871 à 1874.

Mon arrière arrière grand-père

Avec son épouse Rosalie Césarine MIQUEL (27/02/1829-11/09/1886), ils eurent 9 enfants dont Jean Antoine (fils), né le 03/10/1848 qui reprit la propriété ainsi que les ardoisières.

 


Jean-Antoine ALDEBERT (fils)

(03/10/1848-14/09/1940) est à l’origine de l’exploitation des ardoisères, celles-ci faisant vivre, à l’époque, plus d’une centaine de familles! , impensable de nos jours…

La propriété comptait 70 Ha, et c’est lui qui, construisit la majorité des granges étables, et bâtiments en pierre et bien sûr en ardoise, qu’il sortait des ardoisières avec des paires de bœufs et beaucoup de main d’œuvre…

Il fût également Sous Officier de la guerre de 1870 où il fût prisonnier en Allemagne, puis Officier et Capitaine de réserve après la guerre,  Maire du Cayrol de 1874 à 1904, dont il prit la relève de son père.

Il céda les ardoisières, après la première guerre mondiale.

Maire, il fit construire 2 écoles sur la commune, puis fût Chevalier de la Légion d’Honneur en 1935.

Mon arrière grand-père


François Augustin (24/08/1901-16/12/1971), , reprit, à son tour, la propriété, il dû reconstruire la grange en 1943 suite à un incendie causé par la foudre. Les matériaux étant durs à trouver lors de la 2e guerre mondiale, il dû tout acheter au marché noir, ce qui ne facilita pas les choses.

Il fut Conseiller Municipal du Cayrol.

            Il se maria avec Maria Rosa SABY (13/04/1906-27/05/2004), et eurent aussi 7 enfants.

Mon Grand-Père que je n'ai pas connu

Ma Grand-mère nourrice qui m'a élevée


Mon Oncle Albert, Parrain, et « Père » de cœur…

Ce sont Albert

(26/12/1934-28/01/2006)


et Edouard ALDEBERT (deux de mes oncles)

qui reprirent la ferme.


Albert fut élu Conseiller Municipal en 1971, puis Maire du Cayrol  de 1977 à 1991.